Le SeDUT était un projet helvético-cubain de recherche et de coopération mené entre 2004 et 2007 autour du développement urbain de La Havane. Côté suisse, ce projet était porté par la chaire de sociologie du département Architecture de l’ETH Zurich et le bureau de planification Metron AG et, côté cubain, par les principales institutions du CEU-H (Centro de Estudios Urbanos de La Habana, Facultad de Arquitectura, CUJAE), l’IPF (Instituto de Planificación Física) et la DPPF-CH (Dirección Provincial de Planificación Física de la Ciudad de La Habana). Le projet a entre autres été financé par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI).

L’élément central de ce projet était une série de cinq ateliers à la Havane; des expert(e)s en planification urbaine et en recherche urbaine de La Havane, en collaboration avec des expert(e)s suisses, ont élaboré une analyse du développement urbain et de la mobilité. La principale méthode de ces ateliers était constituée d’une forme spécifique de mapping. De nouvelles données et connaissances ont ainsi pu être générées, lesquelles se sont avérées très utiles du fait de l’actuelle incertitude pesant sur l’évolution de La Havane. Les résultats restent jusqu’à présent partiellement accessibles au public. Une publication sous forme de livre est par conséquent en cours.

 

Une étude de cas transdisciplinaire conçue comme un projet de suite est prévue en coopération avec le groupe Transdisciplinary Case Study Research (TCSR) de l’Institute for Human-Environment-Systems (HES) de l’ETH Zurich. Elle doit d’une part rendre disponibles les principes méthodologiques d’une planification intégrée à Cuba, et d’autre part permettre une validation et une évaluation systématique des stratégies élaborées.