Prof. Dr. Adrienne Grêt-Regamey | Aménagement du paysage et des systèmes urbains (PLUS)

SUMSOR – En faveur d’une exploitation plus durable des ressources du sol par une redistribution des plus-values et moins-values économiques et écologiques

Motivation – Préservation des ressources du sol

À l’échelle mondiale, le rythme et l’ampleur de la demande de terres s’accompagnent du développement de l’urbanisation, de l’évolution des modes de vie et de l’intensification d’agriculture industrielle. Et bien qu’il existe de nombreuses méthodes stratégiques à disposition des aménageurs du territoire, aucune ne s’est révélée suffisamment efficace pour préserver les ressources du sol dans les périphéries urbaines.

Objectif – Identification d’une exploitation optimale et réalisable des surfaces

Notre objectif consiste à identifier des modèles d’exploitation des surfaces qui, d’une part, maximisent des valeurs écologiques et économiques et qui, d’autre part, peuvent être réalisés par l’utilisation d’outils stratégiques innovants comme le « Tradable Development Rights, Levy on Added Value and Impact Fees » [droits au développement négociables, contributions sur la valeur ajoutée et taxes d’exploitation].

Approche – La combinaison entre une optimisation de l’utilisation des surfaces et une analyse de scénarios de stratégies

Nous optimiserons le modèle d’utilisation des surfaces dans le canton de Berne du point de vue de valeurs écologiques et économiques. Étant donné qu’un modèle optimal d’utilisation des surfaces dépend de compromis entre les différents objectifs d’une maximisation de valeurs écologiques et économiques, il n’existe pas une seule solution optimale, mais un jeu complet de solutions optimales. Ce jeu s’appelle Pareto Front (frontière de Pareto). Les modèles optimisés d’utilisation des surfaces seront ensuite comparés aux résultats de modèles de simulation d’utilisation des surfaces qui découlent de différents scénarios de stratégies. Ces derniers s’appuient sur une stratégie unique, ou bien un mélange de différentes méthodes comme les « Tradable Development Rights, Levy on Added Value and Impact Fees » [droits au développement négociables, contributions sur la valeur ajoutée et taxes d’exploitation].

Résultats escomptés – Un classement des méthodes stratégiques et l’identification de compromis

Nous espérons établir une relation entre la proximité aux solutions Pareto maximales et les diverses stratégies. Une stratégie qui guide l’utilisation des surfaces dans la direction de la frontière de Pareto est une méthode favorable pour garantir des valeurs aussi bien écologiques qu’économiques.

Participants

Prof. Dr. Adrienne Grêt-Regamey
Jonas Schwaab
Maarten van Strien

Collaborateurs

Stéphane Narath (IUKB)
Markus Gmünder (ECONLAB)
Géraldine Pflieger (UNIGE)
Roland Prélaz-Droux (HEIG-VD)

Durée du projet

June 2013 – June 2016

Statut

Projet achevé